… Et je frotte si fort que les plats s’en souviêêêêênneuuu-nt…

Beaucoup d’écuelles, beaucoup. A l’eau glaciale en hiver, à l’eau bouillante l’été, parce que les conduites d’eau (et de manière générale, toutes les conduites) ne sont pas enterrées sur l’île : pourquoi le seraient-elles, il ne gèle jamais. Bon, le jour où il gèlera, ça fera de méchants dégâts partout.  Le fait est, ma très vieille conduite, qui en plus est la seule en métal (j’espère juste qu’elle n’est pas en plomb…), descend la vallée exposée partout, et donc glagla l’hiver, et l’été je dois la laisser refroidir un moment dans le baquet.Il y a les écuelles des chats-de-dedans, et les grands plats des chats-de-dehors (en fait les grands dessous de pots pour plantes vertes).  Ceux-ci, je les nettoie dehors, trop grands pour mon petit bac à vaisselle à l’intérieur.

Quant aux eaux grises, celles de la cuisine se perdent côté est de la maison, qui est le seul endroit vert en été, avec parfois quelques surprises, des tomates par exemple, dont les graines nettoyées à la cuisine germent au bout de l’écoulement. Les eaux du bassin à l’extérieur partent côté ouest de la maison, dans un gros massif de géraniums qui apprécient infiniment d’être arrosés 12 mois sur 12. Savon bio bien sûr. Et des petits pains de savon faits maison par mon ex-époux, à l’huile d’olive.

Pourquoi autant d’écuelles ? Ah, c’est ça c’est le secret pour nourrir une cinquantaine de chats à l’intérieur sans que ce soit le chaos. Mais j’y reviendrai.

Ce matin, j’écoutais une émission sur la parodie, à France-Culture, et je tombe sur une chanson de Chanson Plus Bifluorée, parodie d’une scie absolue des années 75. La musique est très très bien foutue, en fait, et même si les paroles de la chanson de départ sont, comment dire, pas vraiment intéressantes (« J’ai rêvé d’elle », groupe Il était une fois), la parodie qu’en ont fait les CPB est juste ce qu’il me fallait pour la faire, ma vaisselle à moi, en hurlant de rire et d’enthousiasme. Et donc, je me suis écouté ça bien fort, chantant avec à pleins poumons (sous le regard atterré et inquiet de mes chats et d’Alithia) et vu mon humeur excellente après cet exercice (malgré mes mains gelées), je sens que je vais me mettre ça sous marque-page, et me l’écouter à chaque vaisselle !!!

Gardez votre vaisselle sale pour la faire en écoutant ça :http://youtu.be/rU5QFXKnRds

Je vous promets que ça facilite la chose !!! Et je m’y connais…

 

La vaisselle des écuelles, deux fois par jour.

La vaisselle des écuelles, deux fois par jour.

Bassin dehors, et quelques-uns des plats. Là, je me tape la vaisselle une fois par jour, quand même, fait froid dehors !

Bassin dehors, et quelques-uns des plats. Là, je me tape la vaisselle une fois par jour, quand même, fait froid dehors !

 

Publicités

2 réflexions sur “… Et je frotte si fort que les plats s’en souviêêêêênneuuu-nt…

    • et mon frère a reconnu ses bols, fabriqués exprès pour moi par une potière lotoise !!! vous m’accompagnez tous les jours…

Les commentaires sont fermés.