De choses et d’autres.

Il y a des jours comme ça où on n’a guère envie de parler des lourds dossiers. Celui de la nourriture, si possible saine, équilibrée et en quantité suffisante pour 100 chats – et une chienne – en est un. La question de l’organisation des repas est un dossier moins épineux, mais pour l’aborder correctement, je dois passer à la vidéo : à faire. Celui de mon retour sur le continent, avec mes chats et Alithia, en laissant derrière moi une situation « saine », probablement par l’intermédiaire de l’association « Les Chats de Syros » en voie d’être créée aussi, tient encore d’une douce utopie, du rêve un peu dingue. L’euthanasie est également une question à affronter, et à vous faire partager, même si, sur cette question, on avance toujours à reculons et le cœur à la chamade. Tout ça viendra en son temps.

Il y a des jours comme ça où on a juste envie de commenter quelques photos. Enfin, « quelques »… Pardon, ça va être lourd à charger!

Zim est un spécialiste de la position ventrale pour dormir. Pas spécialement gracieux, mais efficace. C’est par terre, en général, mais il trouve toujours de nouvelles manières de décliner la position.

Zim... Mais, voyons, Zizim !!!

Zim… Mais, voyons, Zizim !!!

Autre version zimesque de la position ventrale, avec accessoires.

Autre version zimesque de la position ventrale, avec accessoires.

Mais Zim n'est pas seul à adopter le dodo ventral. Ici, Agatha.

Mais Zim n’est pas seul à adopter le dodo ventral. Ici, Agatha.

En complément à la question du rangement par couleurs, encore quelques combinaisons, parfois inattendues, étant donné le caractère des chats en mosaïque.

Black and White and Black.

Black and White and Black.

Levko kai Mavro, frère et soeur, Teddy et Kéti.

Levko kai Mavro, frère et soeur, Teddy et Kéti.

Les mêmes...

Les mêmes…

Rangement par couleurs, avec graduation : tout blanc (zozéfine), blanc + une goutte de noir (Sébastien), blanc et noir (Zule), noir (Houdini).

Rangement par couleurs, avec graduation : tout blanc (zozéfine), blanc + une goutte de noir (Sébastien), blanc et noir (Zule), noir (Houdini).

Mais parfois, c’est le grand mélange !

Là par contre, ils ne sont pas du tout rangés par couleurs !

Là par contre, ils ne sont pas du tout rangés par couleurs !

Et puis je vous emmène en promenade. Je deviens une grosse dondon fessue et cuissue, il me faut bouger un peu. Par chance, j’ai une Alithia toujours enthousiaste, et un petit itinéraire assez magique, si on connait Syros, qui est à la fois sentier, ravine, et très ancien chemin parcourant Chrousa.  C’est un fond de (toute petite) vallée, les eaux d’écoulement des averses passent par là, c’est donc une promenade toujours très verte, fleurie, merveilleuse en été car relativement à l’ombre, agréable ces jours nuageux de vent du sud (notias) à beaufort 7 ou 8.

Et comme ce chemin longe en grande partie des vergers abandonnés depuis des dizaines d’années, vergers de demeures extrêmement patriciennes en ruines, dont les jardins et les bassins laissent deviner la splendeur fabuleuse et passée, il y a toujours un petit côté « découverte et exploration » qui me renvoie au temps béni de mon arrivée, où absolument tout me semblait magique et crypté. L’époque où je pensais encore possible la rencontre avec Pan, ou Poseidon, ou Artémis, ou l’un de ces dieux grecs à la fois fous et humains.

Une maison, pas abandonnée celle-ci. Pleine de chats, de chiens, d'oiseaux de toutes les couleurs, de fleurs et d'arbres.

Une maison, pas abandonnée celle-ci. Pleine de chats, de chiens, d’oiseaux de toutes les couleurs, de fleurs et d’arbres.

Ces colonnes entourent un immense bassin, probablement couvert dans le temps.

Ces colonnes entourent un immense bassin, probablement couvert dans le temps.

Un petit lithograffito, près du bassin à colonnes.

Un petit lithograffito, près du bassin à colonnes.

Un énorme bassin dans l'une des propriétés. Très dangereux, car au moins 4 ou 5 mètres de haut et aucun moyen d'en sortir - dans une zone totalement déserte !

Un énorme bassin dans l’une des propriétés. Très dangereux, car au moins 4 ou 5 mètres de haut et aucun moyen d’en sortir – dans une zone totalement déserte !

Une conduite creusée dans le marbre, au-dessus de ce bassin.

Une conduite creusée dans le marbre, au-dessus de ce bassin.

Entre les murs d'enceinte des belles demeures, çà et là effondrés, un bougainvilliers géant, des mimosas bientôt fleuris, et ce joli chemin pavé.

Entre les murs d’enceinte des belles demeures, çà et là effondrés, un bougainvillier géant, des mimosas bientôt fleuris, et ce joli chemin pavé.

Le bougainvilliers géant de près.

Le bougainvillier géant de près.

Et de retour à la maison, tout en écrasant rageusement les dizaines de tiques que je sens  et vois littéralement grouiller sur moi (c’est un des désavantages de la balade dans cette « jungle », et aussi dans le fait que, jusqu’à présent, je n’ose pas me passer, moi aussi, au Frontlin*), je mets le nez encore une fois dans mon trésor : des fleurs d’oranger piquées sur l’arbre photographié plus tôt.

Un oranger, dans un de ces merveilleux vergers abandonnés, Auquel j'ai volé quelques fleurs.

Un oranger, dans un de ces merveilleux vergers abandonnés, Auquel j’ai volé quelques fleurs.

Un chat lotois parmi les fleurs d'oranger.

Un chat lotois parmi les fleurs d’oranger.

Mais l’été n’est pas encore là. Voici quelques images de l’été dernier, qui fut terribelemnt chaud dans nos contrées…

Quand je dois faire refroidir l'eau "froide" en été pour faire la vaisselle !

Quand je dois faire refroidir l’eau « froide » en été pour faire la vaisselle !

Une idée de ce que signifie 45° (mais tout de même 37° dedans...)... L'été quoi ! Mais on en est encore loin !

Une idée de ce que signifie 45° dehors (mais tout de même 37° dedans…)… L’été quoi ! Mais on en est encore loin !

P’tit Nouveau est toujours là, un peu faiblard, mais là tout de même.

P'tit nouveau.

P’tit nouveau.

 

Et pour clore, quelques couleurs de saison…

Couleurs de saison.

Couleurs de saison.

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “De choses et d’autres.

  1. Aaaaah, des nouvelles de Petit Nouveau… « faiblard » ainsi ??? Rhô, pauvre chou. Sinon c’est vraiment très beau, ton espace « promenade »… mais les tiques, nan merci ! Quant à ce bassin, c’est terriblement dangereux pour les animaux (et les humains aussi) qui tomberaient dedans la nuit, ou en glissant !
    J’espère que tu as encore un peu d’argent… sinon dans qqs temps, relance un appel…

    • oui, c’est une très belle balade, et alithia l’apprécie encore plus que moi. elle adore courir dans tous les sens le nez au sol… mais ça va maintenant pour les tiques, frontl*ne y a mis bon ordre et je crois la saison aussi, il me semble en trouver moins souvent sur moi ou sur eux.

Les commentaires sont fermés.