P’tit Nouveau, en images et quelques mots.

Cette page va vous demander de la patience, si votre connexion est lente. Car elle y raconte P’tit Nouveau essentiellement par images !

La photo princeps de P’tit Nouveau, à l’époque où il n’était encore qu’un petit nouveau, date du 27 décembre 2012. Il fait donc partie de la tribu à quatre pattes depuis 4 mois. C’est la photo de la page face de bouc « Les chats de Syros ».

un petit nouveau

Il est tombé malade, est entré tout seul comme un grand dans la maison, s’est installé dans le panier d’Alithia, m’a demandé de le soigner. Antibiotiques quotidiens, cortisone retard pour un mois, levure de bière au lait mélangée et petits repas servis deux fois par jour sous le nez, et sommeil réparateur à côté de la pipe à bois : de tout l’hiver, je n’ai jamais eu aussi chaud chez moi. Période où il m’était facile de le manipuler, de le caresser.

12  P1340647

Et puis il a recommencé à sortir, à dormir dehors (même si je redevenais chef-de-meute lorsqu’il pleuvait et le rentrais de force pendant les divers déluges que nous réserve la mauvaise saison), à ne plus vraiment s’intéresser à mes petits plats préparés avec amour.

1

5  3

2 Ce fut une période un peu délicate : il faisait froid, il ne voulait pas dormir dedans, ni bouger de son coin de route, et j’avais un mauvais feeling… Il y a eu des jours avec et des jours sans.

9

6

5

15

11

C’est vraiment un vieux vieux chat. Il n’a plus que les canines. Il boîte bas et ses 2 pattes de devant sont très raides. Je crois qu’un petit shoot de cortisone sera bienvenu, histoire de lui faciliter la balade.

Bon, tout boiteux et raide qu’il est, cela ne l’a pas empêché de courir la gueuse. Enfin, UNE gueuse : cette ravissante toute petite noire à bottines avant blanches, et aux yeux chavirants de beauté, pers, la couleur des yeux d’Athéna.

P1340611

43

Mais la concurrence fut rude :

61

65

Conquérir la belle l’a même obligé à ferrailler en position délicate…

34

Toutefois, toutefois, elle ne fut pas insensible à son charme…

53  54

55  56

52  58

59

Et il a même conclu :

51

Encore que la demoiselle semble tout à fait blasée…

Et maintenant, plein de photos…

49

48

47  46

42

41

37

36  35

Avec son pote, tout aussi vieux, mais moins déglingué, le BBB gris :

31

24

23

17  25

33

44

62

16

32

Et maintenant, trouvez le chat !

29

 

6 réflexions sur “P’tit Nouveau, en images et quelques mots.

  1. Oooooh, merci beaucoup, Sylvie… de ce récit sur mon petit préféré… qu’on pourrait appeler, fort de ton récit, « pervers pépère » quoique ce soit tout sauf pervers… Mais alors « vert pépère » ou « pépère vert »… En tout cas, on voit que le handicap ne gène pas, encore moins l’âge, pour les cabrioles ;o)).
    J’adore sa tronche de voyou avec sa petite oreille de traviole…

  2. Je ne sais pas pourquoi mais je le trouve craquant ce vieux matou, moi aussi. Et je suis heureux qu’il se porte aussi bien que possible. En plus, s’il est encore capable de pécho, alors là !!!
    Qu’espérer de plus ?

    ;-)

  3. merci pour vos commentaires. j’adore quand mes deux vieux pervers pépères se font un petit somme ensemble. mais c’est le plus souvent de nuit, donc pas vraiment photographiable ! quant à la craquante, impossible à choper pour la stérilisation, et étant donné sa taille, ce serait pourtant impératif. elle a vraiment de très beaux-yeux-tu-sais, que je n’ai pas vraiment réussi à photographier, mais c’en est une qu’un seul regard suffit à faire fuir.

Les commentaires sont fermés.