Je suis d’humeur cactus. Je me sens très ECHINOPSIS !

La mère de mon proprio a/avait un goût certain pour les plantes bizarres, en tout cas plutôt originales si on compare avec d’autres jardins de vieilles dames. J’essaie de maintenir le flambeau. Chose rare, pas de laurels, pas d’araucarias (je hais l’araucaria), pas de bougainvilliers, pas de rosiers (là, j’ai craqué, j’en ai mis un vers le poulailler à chats, mais un type ‘rosa canina’ tout simple – j’ai du mal avec les plantes à piquants, aiguilles ou épines). Elle les plantait avec une certaine négligence, crac une bouture par-ci, cric une graine par-là.  Le très joli olivier devant la maison est parti de la graine il y a 40 ans. Certaines de ces plantes n’ont pas survécu à l’inter-règne, volontairement j’en ai presque tué certaines, et j’ai transplanté un yucca de trop, encore petit, dans le champ en bas : qu’il se démerde (je hais les yuccas tout autant que les araucarias).

A nouveau, un texte plein d’images, pas sympa pour les connexions lentes !Au pied du yucca-pied-d’éléphant, lors de l’emménagement, j’ai trouvé dans une vieille casserolle un petit cactus genre coussin de belle-mère, et comme j’avais déjà bien à faire avec le monstrueux cactus vers le poulailler, ces petits boules pleines de piquants ont échappé à ma rage anti-cactus. Sans compter qu’avec l’arrivée de la chaleur, il m’avait fait une vraiment jolie fleur (dont j’ai déjà mis une photo sur le blog), non seulement suavement colorée, mais de plus suavement odorante. J’ai donc commencé à aimer ce petit cactus, que j’ai arrosé très gentiment et dont  j’ai même un peu dégagé les oreilles (mais aussi pour que les chats le voient bien et ne lui sautent pas dessus, les piquants sont longs, solides et très pénétrants).

Et cette année, c’est la récompense. Avant même de voir le joli spectacle de ce matin, j’ai senti le parfum vraiment délicieux de cette explosion de fleurs, parfum qui se mélangeait avec celui des  jasmins et du chèvrefeuille. C’est la première fois que je suis ici pendant le mois de mai, et chaque jour dans mon jardin encore si vert est une découverte heureuse, jardin-oasis au milieu des champs déjà desséchés (car il faut bien l’avouer, pendant que vous en êtes encore aux écharpes, parapluies, couvertures, et pour certains pneus neige, moi j’en suis déjà à dormir avec mon ventilateur et à chercher les courants d’air !) (ah mais, c’est la dèche, qu’au moins j’en tire un bénéfice : la météo en est un, sans aucun doute).

Alors voilà l’histoire de cet echinopsis en images :

1

L’echinopsis probablement oxygona me promet mille beautés cette année

Les boutons grandissent, plutôt lentement :

2

3

Départ lent de la floraison :

8

4

56

7

Mais ces belles fleurs ne durent qu’un jour, et le lendemain, les deux belles sont fanées (raison pour laquelle je me précipite pour écrire ce petit texte… demain sera un autre jour…)

9

Fanées, les deux belles, mais de nombreuses autres à venir :

10

Et voilà le premier regard de ce matin (hélas, pas moyen d’envoyer le parfum en même temps !)

11 (2)

14

13

19

15

17

18

19

20

21

Allez, encore une fois celle-là : car demain, elles seront toutes fanées !!

17

Et bientôt, je vous conterai l’histoire de l’hoya carnosa…

P1250716

Publicités

3 réflexions sur “Je suis d’humeur cactus. Je me sens très ECHINOPSIS !

  1. Ben voilà… tu l’as écrit : manque l’odeur ! Nous n’avons pas ce genre de cactée ici, bien sûr… trop humide… En revanche, tu dis détester les yuccas, ce qui a été aussi mon cas jusqu’à ce que je voie ces énormes fleurs et que je sente surtout le parfum qu’elles dégagent… si suave, si agréable! Du coup, j’aime mieux les yuccas…

  2. Très belles fleurs, au fait… j’ai oublié ! Que la nature est belle quand elle fait simple ;o))
    Je trouve ces fleurs bien plus belles que celles des orchidées, si « tarabiscotées » ;o)). Je sais, c’est réducteur, mais ainsi suis-je ;o)

    • jamais senti l’odeur des fleurs de mes yuccas, qui fleurissent à 5/6 mètres de hauteur. et oui, ces fleurs sont fantastiques. bon, il y a encore quelques bourgeons, mais j’ai eu de la chance cette année, parce que je suis là pour la première fois en mai, d’en avoir une floraison pareille. à part ça, j’aime aussi les fleurs des orchidées, tellement complexes, aux couleurs tellement étranges. mais bon, je suis pas difficile, et à part les trucs que je déteste franchement, j’aime tout. je suis bon public !!

Les commentaires sont fermés.