Inquiétude pour Bibu, et acharnement thérapeutique.

Bibu me fait du souci. Quand je ne le trouve pas, c’est simple, il suffit de chercher à un des très nombreux points d’eau dispersés par là autour. Et ça, chez un chaton, c’est pas bien. Il devrait bouffer comme un ogre mais pas boire non stop dès qu’il croise une écuelle de flotte ! Pas grand-chose à faire, sinon croiser les doigts et demander à Artémis qu’elle le laisse tranquille encore un peu, qu’il profite de son enfance…

12-P1370490 11-P1370489

1-P1370496 02-P1370510

 01-P1370511

13-P1370501

Le petit abanbonné, Monostou (= seul, mais plus précisément en anglais « by himself »), continue à profiter de sa nouvelle famille. Il est un peu plus jeune que les trois autres, mais il me semble qu’il est tout à fait intégré. J’espère juste que la surcharge de travail, d’allaitement n’est pas trop lourd pour Athéna.

14-P1370482

Par contre, je crois qu’un de ses petits nous échappe… J’oscille, à chaque demi-journée de pipette au Synulox, entre le soigner, ou arrêter l’acharnement thérapeutique. Ses yeux sont en très mauvais état, son nez est bouché, il est d’une maigreur terrible (je devine qu’il n’a même plus la force de téter), il miaule souvent, tout seul, assis, et il a des spasmes chaque fois que je lui enfourne la pipette pour le forcer à avaler l’antibiotique. A chaque demi-journée, après la thérapie, je me dis que j’arrête de le torturer, et chaque fois que je me retrouve vers le nid des chats, avec mon petit matosse à soins, je renonce à renoncer.  Je sais de moi-même que j’ai une lourde tendance à insister, à m’entêter. Pour ma défense, j’en ai sauvé plus d’un, petit ou adulte, en m’acharnant. Pour mon accusation, j’ai parfois été trop loin, beaucoup trop loin. Et l’amener chez le véto est absolument inutile.

Monostou et le plus petit. Il me semble qu’une des pupilles de ce dernier est mal formée.

07-P1370530 08-P1370531

Le petit pépère court déjà comme un fou autour de la maie, j’ai installé un bout de pistachier comme escalier pour y entrer et en sortir…

09-P1370533

Et tout en écrivant, je l’entends miauler, malade et aveuglé…

06-P1370529

Voilà le « nid » des marsupilachatons…

10-P1370487

Par contre, le petit le plus développé avale son antibiotique sans aucun problème, et même s’il faut un peu se battre avec Monostou et le plus petit, cela semble toujours moins terriblement pénible qu’avec le petit malade.  Le plus petit est vraiment tout petit minuscule (c’est là qu’on constate une différence incroyable de développement dans une même fratrie – peut-être parce que la maladie s’en est mêlée, que le plus développé a toujours accepté facilement d’être soigné contrairement aux deux autres, je ne sais pas).

Sinon, ma Bizule insiste pour le bouilli de chat…

04-P1370512

Le Roi des chats est parfois solitaire (mais rarement)…

03-P1370506

Et les quatre petits revenus entiers de leur période ordalique commencent à entrer dans la maison pour l’explorer, sur la pointe des pattes. Sur la photo, on ne voit pas la petite tigrée, qui est très souvent seule de son côté, et celui du milieu me semble malade – en tout cas ses 3èmes paupières (ce qu’on appelle la membrane nictitante) sont visibles. Peut-être des vers, ou une saloperie plus grave. Mais faute de pouvoir l’approcher…

05-P1370518

Advertisements

8 réflexions sur “Inquiétude pour Bibu, et acharnement thérapeutique.

  1. Bien tristes, ces nouvelles ;o(
    De mon côté, j’ai réussi à caresser Flaquita… qui réclamait encore de la pâtée en plus, a voulu aller boire l’eau de pluie (même un peu boueuse), a fait un petit tour affolé côté salle de séjour avec sortie paniquée par le côté cuisine…
    Je suis très contrariée parce que je sens que je suis en train d’adopter (euh, d’être adoptée par) une chatoune alors que j’avais dit : « plus jamais de fil à la patte »…

    • pas que tristes les nouvelles ! quant au fait que tu te fasses adopter par flaquita, je suis de tout coeur avec toi !!! je compatis !

  2. Tu fais déjà au mieux, tu vas pas en plus avoir des scrupules, des remords et des regrets, acharnement ou pas, comment savoir, qui peut dire ce qui est joué de ce qui ne l’est pas? Personne. Fais selon ton instinct, et si tu rates ben tu rates, et en pourcentage t’es plus dans la réussite que dans l’échec, te fais donc pas de bile, la vie trouve son chemin. Ou pas, et dans les deux cas on n’y peut pas grand-chose.

    • salut pow ! merci pour ton commentaire. oui, la vie trouve son chemin. ou pas. c’est toujours compliqué quand on se sent avoir fermé certains chemins et ouvert d’autres. cf mon commentaire dessous.

  3. c’est un peu ce que je craignais, l’histoire du coucou dans le nid de mésanges. en fait, monostou est plus jeune mais aussi développé que le pépère le plus grand. donc, quand athéna se présente pour l’allaitement, le tout petit se glisse entre les deux malabars, mais le très malade du coup n’a plus la place. il la prendrait s’il était moins malade, mais là, il lui faudrait un téton pour lui seul. il n’a plus la force de se battre, et les mères dans ces cas-là sont totalement non-interventionnistes. athéna le lèche un peu, mais s’il ne peut pas, il ne peut pas. je pense qu’il ne survivra pas à cette journée. pour sauver l’un, je tue l’autre. inutile de dire que j’essaie de lui donner du lait au biberon, avec quelques gouttes de synulox, mais il refuse, se débat, s’affole. et j’ai peur qu’il s’étouffe s’il avale par le trou-du-dimanche, comme on disait dans la famille !

Les commentaires sont fermés.