Je suis d’humeur cactus. Je me sens très ECHINOPSIS !

La mère de mon proprio a/avait un goût certain pour les plantes bizarres, en tout cas plutôt originales si on compare avec d’autres jardins de vieilles dames. J’essaie de maintenir le flambeau. Chose rare, pas de laurels, pas d’araucarias (je hais l’araucaria), pas de bougainvilliers, pas de rosiers (là, j’ai craqué, j’en ai mis un vers le poulailler à chats, mais un type ‘rosa canina’ tout simple – j’ai du mal avec les plantes à piquants, aiguilles ou épines). Elle les plantait avec une certaine négligence, crac une bouture par-ci, cric une graine par-là.  Le très joli olivier devant la maison est parti de la graine il y a 40 ans. Certaines de ces plantes n’ont pas survécu à l’inter-règne, volontairement j’en ai presque tué certaines, et j’ai transplanté un yucca de trop, encore petit, dans le champ en bas : qu’il se démerde (je hais les yuccas tout autant que les araucarias).

A nouveau, un texte plein d’images, pas sympa pour les connexions lentes ! Lire la suite