Une araignée : l’argiope lobée. Et divers.

Ah, la belle argiope lobée. Des photos de cette année, mais surtout des photos d’il y a 2 ans. Gros mystère : cycles biologiques, conditions climatiques annuelles, pollution, prédation, manque/abondance de proies ? Certaines années, et particulièrement il y a 2 ans, l’entomologiste amatrice que je suis était aux anges. Des araignées et divers arachnides et myriapodes en pagaille, des papillons fabuleux, et surtout leurs chenilles incroyables, des coléoptères râleurs et crieurs (polyphylla fullo), des milliers de cigales, bref, de quoi passer sa journée sur les forums pour faire de la détermination. J’ai même payé de ma personne en me faisant piquer deux fois par le scorpion local (mesobuthus gibbosus). Et une fois par le gros frelon local (orientalis), pas agressif heureusement, parce que vu la douleur et l’oedème interminable… L’an passé, le désert, rien, sinistre, juste quelques cigales arthritiques. Cette année, un peu mieux. Mais tout de même très insatisfaisant. Je n’ai trouvé qu’une argiope lobée dans le champ du dessous, que je couve comme une mère poule. C’est une très très belle araignée, qui tisse une toile particulière. Lire la suite

Publicités