Petit troupeau, grosse bergère.

Il y a deux ans, beaucoup de chattes harets ont accouché tardivement, et pour une deuxième fournée (hélas hélas). Les chatons d’automne survivent rarement, ils sont sevrés en pleine mauvaise période, perdent la protection et physique et biologique de leur mère et de son lait, et doivent commencer à se nourrir seuls quand la concurrence est forte pour la nourriture, quand les maladies diverses et variées les guettent avec le froid et la pluie, et quand ils ne connaissent pas encore très bien leur environnement : leur ordalie commence ou se termine au très mauvais moment. Lire la suite

Spicilège 4.

Pour ne pas vous laisser sans images à méditer ce week-end, que j’espère aussi beau et chaud que celui qui s’annonce ici, voilà quelques images d’ici et là, de ceci et cela…

Et pardon pour les connexions lentes !

Lire la suite