Inquiétude pour Bibu, et acharnement thérapeutique.

Bibu me fait du souci. Quand je ne le trouve pas, c’est simple, il suffit de chercher à un des très nombreux points d’eau dispersés par là autour. Et ça, chez un chaton, c’est pas bien. Il devrait bouffer comme un ogre mais pas boire non stop dès qu’il croise une écuelle de flotte ! Pas grand-chose à faire, sinon croiser les doigts et demander à Artémis qu’elle le laisse tranquille encore un peu, qu’il profite de son enfance… Lire la suite

Publicités

Petites nouvelles des chats.

Je gère, du point de vue de sa narration, le mélange de routines et de surprises du quotidien à Chrousa de la même manière que mes occasions de descendre en ville : j’accumule, et j’attends UN élément, événement ou chose à faire qui ne peut attendre, pour me mettre au clavier ou prendre la voiture… Lire la suite

Petit troupeau, grosse bergère.

Il y a deux ans, beaucoup de chattes harets ont accouché tardivement, et pour une deuxième fournée (hélas hélas). Les chatons d’automne survivent rarement, ils sont sevrés en pleine mauvaise période, perdent la protection et physique et biologique de leur mère et de son lait, et doivent commencer à se nourrir seuls quand la concurrence est forte pour la nourriture, quand les maladies diverses et variées les guettent avec le froid et la pluie, et quand ils ne connaissent pas encore très bien leur environnement : leur ordalie commence ou se termine au très mauvais moment. Lire la suite

L’ordalie des chatons.

Les mères chattes, ce sont de drôles de types. Elles mettent à l’épreuve leurs petits. C’est l’ordalie des chatons, et ça passe ou ça casse.

A mes débuts de mémère à chats, lorsque je vivais à Poseidonia, une mère chatte et ses cinq petits avaient disparu, du jour au lendemain. Ayant déjà vécu un déplacement de chatons avec Zoulimama en France, je supposais qu’elle les avait simplement emmenés un peu plus bas, ou un peu plus haut, dans un endroit un peu plus confortable (voire un peu moins), ou un peu plus sécure. Je les ai beaucoup cherchés ce jour-là. Et les suivants. Mais point de chatons, point de mère chatte. Lire la suite